Togo       Guide  |   Interviews |  Videos |  Partners  |  Picture

Address: Rue de la Kozah Ville.
Tel:
(228) 22 21 61 32 / 22 21 57 95
Email:
dg@cebnet.org
Website:
http://www.cebnet.org
Sector:
Energy
Name:
Djibril SALIFOU
Position:
Directeur Général

Communauté Electrique du Bénin

Quoi
La CEB est un organisme international à caractère public de développement de l’énergie électrique au Bénin et au Togo.

Histoire
Trois faits historiques ont conduit à la création de la CEB :
  • la découverte du site du barrage de Nangbéto sur le fleuve Mono en 1947 par un ingénieur Français ;
  • la rencontre au sommet des Premiers Ministres d’alors du Togo, Feu Sylvanus OLYMPIO et du Bénin (Dahomey en ce moment), Feu Sourou Migan APITHY en janvier 1959 à Agoué au Bénin, sommet à l’issue duquel il fut décidé de développer en commun les potentialités agricoles et hydroélectriques du fleuve Mono ;
  • les études commanditées par les Nations Unies en 1964 ayant conclu à la nécessité de créer d’abord un marché de l’électricité au Togo et au Bénin avant de construire le barrage de Nangbéto. Il a donc été décidé d’interconnecter le Ghana, le Togo et le Bénin afin de permettre à ces deux derniers de bénéficier de l’électricité bon marché du barrage d’Akossombo dont les travaux étaient en cours d’achèvement.
Quatre ans après ces études, la CEB a été créée et a démarré ses activités en 1973 par la construction de la ligne d’interconnexion Akossombo-Lomé-Cotonou (243Km).

Succès Précédents
Septembre 1987 : mise en exploitation du barrage hydroélectrique de Nangbéto ;
1998 : acquisition et installation de deux turbines à gaz de 20 MW chacune (Une à Lomé-Port et l’autre à Cotonou) ;
Février  2007 : inauguration du Poste de Sakété ;
Juin 2009 : inauguration de l’interconnexion Nord-Togo et poste de transformation de Kara ;
Février 2011 : inauguration du l’interconnexion Nord-Bénin et postes de transformation associés (Parakou-Djougou-Natitingou-Bembèrèkè) ;
Août 2013 : pose de la première pierre du poste de transformation de Sokodé.

Caractéristiques essentielles / Projets en cours
Les projets en cours ont pour objectif principal de sécuriser et d’étendre le réseau électrique en vue de mettre résolument le Bénin et le Togo à l'abri du phénomène de perturbations dans la fourniture de l’énergie électrique et de leurs conséquences néfastes. Il s’agit principalement des projets ci-après :
  • La construction de lignes 161 kV d’interconnexion Onigbolo-Parakou et Sakété-Porto Novo en vue de créer une voie supplémentaire d’approvisionnement en énergie électrique en provenance du Nigeria pour les Régions du Nord-Bénin/Nord-Togo et permettre l’alimentation de Porto-Novo à partir de Sakété ;
  • Les études et la construction de la ligne 161 kV Lomé-Atakpamé visant à créer une voie supplémentaire d’alimentation de la ville d’Atakpamé et des régions du Nord-Togo et du Nord-Bénin à partir de l’interconnexion de la ligne 330 kV dorsale sud et des productions localisées à Lomé ;
  • La réhabilitation de la ligne 161kV Lomé-Cotonou-Onigbolo. La réhabilitation des ouvrages de ces deux lignes fortement atteintes par l’âge et qui constituent l’épine dorsale du réseau de transport sur le territoire de la Communauté permettra de prolonger la durée de vie et de sécuriser l’approvisionnement du Bénin et du Togo en énergie électrique à partir du Ghana ;
  • La réhabilitation et la modernisation du Dispatching permettra au nouveau dispatching de couvrir la totalité du réseau avec des performances accrues en particulier en matière de vitesse de transmission, de capacité et de facilité d’archivage et de traitement de données ;
  • La ligne 330 kV d’interconnexion entre le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigeria devant favoriser les échanges d’énergie entre les quatre Etats : le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigeria ;
Futur
  • L’aménagement hydroélectrique d’Adjarala : projet à buts multiples dont le principal objectif est la production de l’énergie électrique pour le Bénin et le Togo, fortement dépendants des sources extérieures d’approvisionnement et l’amélioration du plan de tension du réseau interconnecté sous régional. En dehors de la production de l’électricité, la retenue permettra le développement de la pêche et l’irrigation de près de 40 000 hectares de terre sur les deux territoires. La réalisation de ce projet permettra de:
    • disposer d’une capacité énergétique supplémentaire de 147MW avec un productible annuel de 366 GWH et une production halieutique évalué à 800 tonnes par an ainsi que l’irrigation de 40.000 hectares de terres au Bénin et au Togo ;
    • mieux maîtriser le plan de tension et la capacité de reprise du réseau de transport 161 kV de la Communauté Electrique du Bénin (CEB) ;
    • stabiliser le réseau interconnecté du Système d’Echange d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA) est amélioré ;
    • mieux réguler le cours du fleuve Mono mais aussi de valoriser les réserves d’eau du barrage de Nangbéto situé en amont du site d’Adjarala.
  • La construction de lignes d’interconnexion 161 kV Kara-Mango-Dapaong devant permettre l’amélioration de la couverture électrique de la Communauté à travers d’une part l'alimentation de toutes les grandes localités du Nord Togo à partir du réseau interconnecté de la CEB et d’autre part assurer un bouclage du réseau interconnecté via le nord du Ghana et permettre ainsi de sécuriser l’approvisionnement de toutes les localités desservies ;
  • Les études et la construction des lignes d’interconnexion 161 kV Natitingou-Porga et Bembéréké-Malanville, visant à alimenter toutes les grandes localités du Nord Bénin ainsi que la localité de Mandouri à partir du réseau interconnecté de la CEB ;
  • Et l’interconnexion entre Birnin Kebbi (Nigeria), Niamey (Niger), Ouagadougou (Burkina Faso) et Malanville (Bénin) visant à fournir de l’électricité au Niger, au Burkina Faso et à la CEB à partir du barrage de Kainji (Nigéria) et ainsi favoriser les échanges d’énergie.
Vue d’ensemble
Le secteur de l’énergie électrique sur le territoire de la Communauté est composé de trois maillons : la production, le transport et la distribution. La CEB est chargée du 1er et du second maillon, c’est-à-dire la production et le transport. Le code Bénino-Togolais de l’électricité révisé en 2003 a ouvert le maillon de la production aux producteurs indépendants. Le 3ème maillon, la distribution, relève des sociétés nationales de distribution : la Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) et la Société Béninoise d’Energie Electrique (SBEE).  La CEB est membre du Système d’Echange d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA), institution spécialisée de la CEDEAO qui couvre 14 des 15 pays de la communauté économique régionale et ayant pour mission principale d’assurer la fiabilité de l’approvisionnement énergétique de toute la région. L’EEEOA est constituée de sociétés publiques ou privées de production, de transport et de distribution d’électricité qui participent à l’exploitation du système électrique ouest africain. Elle compte à ce jour, 26 sociétés membres.

Citation: l’idéal si cher aux plus hautes autorités du Bénin et du Togo, est que, tout citoyen, quel qu’il soit et où il se trouve sur le territoire de la communauté, dispose d’une énergie de qualité, en quantité suffisante et à moindre coût. La CEB s’y emploie.

M. Tchamdja
AMAHChef Service de la Communication et de l’Informatique CEB.
 
République de Guinée
Ethiopian Airlines
www.winne.com www.nomadplaza.com www.ebizyou.com www.ebizafricareview.com